Menu

Tag: Chronique (page 1 sur 2)

Chronique Blog Polarmaniaque

Blog polarmaniaque, 08.02.2018 – 

Le blog polarmaniaque publie une chronique de « Qui a tué Heidi ?« . Lire la suite…

Chronique – Le domaine de Squirelito

Blog Le domaine de Squirelito, 27.12.17 –

Le blog Le domaine de Squirelito publie une chronique de « Qui a tué Heidi ?« .

« Une ascension aux multiples rebondissements avec chutes vertigineuses garanties. »

Lire la suite…

Avis de lecteurs (36) – Le Dragon du Muveran

Avis de lecteurs – Ô Grimoire!, 2.12.17 –

« Sur la table de communion, un cadavre était allongé, nu. Les bras étendus étaient perpendiculaires au corps. Les jambes, attachées ensemble à l’aide d’une corde. C’était l’image du Christ crucifié. Un homme. La cinquantaine probablement. Un énorme couteau était planté dans son cœur. »

Marc Voltenauer, Le dragon du Muveran, Pocket (Slatkine & Cie), 2016, p. 31.

MOTIVATIONS INITIALES

Ce livre m’avait fait plusieur fois de l’œil, dans ma librairie fétiche. Et puis j’ai vu passer quelques critiques, que je n’ai pas lues – je n’aime pas lire les critiques des livres que je sais déjà que je vais lire : pourquoi me priver du plaisir de découvrir par moi-même ? Alors il a fini dans ma PAL, puis sur le dessus de ma PAL, puis dans la très-short-list…

SYNOPSIS

Andreas Auer, 39 ans, inspecteur de police à Lausanne. Depuis quelques mois, il habite avec son compagnon, Mickaël, dans un petit village des Alpes vaudoises, Gryon. Un village calme… jusqu’à ce dimanche 9 septembre 2012, quand la pasteure découvre le cadavre d’un homme dans le temple. Ses yeux ont été enlevés, et l’autopsie permet de découvrir que l’opération a été pratiquée de son vivant, alors qu’il était sous l’effet du curare.

Andreas et son équipière, Karine, se retrouvent chargés de l’affaire. Qui semble rapidement devoir trouver ses racines dans le passé. Le meurtrier a laissé plusieurs messages, tirés de la Bible.

Mais la série n’est pas terminée : une deuxième victime, puis une troisième viennent encore compliquer l’affaire. Et le procureur, avec qui Andreas n’etretient déjà pas d’excellentes relations, n’améliore pas les choses…

Andreas et Karine, aidés par Mickaël, parviendront-ils à dénouer la pelote ? Et à quelles découvertes cela les amènera-t-ils ?

AVIS

Voilà un thriller comme je les aime. Qui vous happe dès les premières pages, et qui ne vous lâche pas jusqu’aux toutes dernières. 600 pages, mais qui se dévorent avec un grand plaisir.

L’histoire semble assez simple, et, nous, lecteurs, disposons dès les premières pages d’éléments qui nous aident à suivre l’enquête, avec quelques chapitres dont le narrateur est le meurtrier, et d’autres qui se déroulent dans le passé. Mais l’équilibre est parfait : on n’est pas en avance par rapport aux enquêteurs, on les accompagne juste comme il faut. Et même si on découvre finalement l’identité du meurtrier en page 500, on ne s’ennuie pas pour autant dans les 100 dernières pages, car il y a encore des rebondissements à découvrir.

Bref, l’équilibre est quasi-parfait.

En plus, on s’attache au personnages. À celui d’Andreas, d’abord, ce policier hédoniste, amateur de bons vins et de cigares, un peu rebelle, mais pénétré de l’importance de sa mission.

Karine, même si elle est un peu en retrait, nous livre petit à petit suffisamment de matière pour que l’on puisse avoir de l’empathie pour elle. Elle à juste assez de présence pour ne pas être juste un faire valoir.

Mikaël, originaire de Gryon, cuisinier émérite et dont la culture, notamment religieuse va aider les autres protagonistes, est également un de ces personnages qui, s’ils sont en retrait – Andreas est clairement le héros affiché -, ne sont pas abandonnés dans l’ombre.

Autrement dit, j’ai totalement adhéré à l’histoire, à la façon dont elle est menée, aux personnages, aux à-coups du scénario. Je ne vais donc pas avoir le choix, il va falloir que Qui a tué Heidi ?, deuxième aventure d’Andreas Auer, rejoigne prochainement ma PAL… Merci, Monsieur Voltenauer !

Pour conclure, je veux rajouter un point. Cela n’a pas forcément d’importance pour tout le monde, mais, moi, j’apprécie de retrouver chez un personnage un peu de son auteur. Et, là, il semble qu’Andreas et Mikaël soient un peu de Marc Voltenauer, puisque celui-ci, comme Mikaël, a fait des études de théologie, avant de s’orienter vers les ressources humaines – en ce qui concerne l’auteur – ou le journalisme – pour le personnage. Certaines des thématiques, valeurs, interrogations existentielles, façons de réagir dans la vie de ces personnages donnent donc l’impression d’être, en partie, celle de l’auteur. Et c’est quelque chose que j’apprécie.

Ô Grimoir !

Chronique – Domaine public

Domaine public, 15.11.17 –

Pierre Jeanneret, chroniqueur sur le site Domaine public, publie un commentaire après la lecture de « Qui a tué Heidi ?« .

 

« Quand psychopathologie sexuelle et mafia russe s’entremêlent dans les Préalpes vaudoises

Le deuxième polar de Marc Voltenauer est une réussite« 

Lire la suite…

Chronique – Sur les traces de

Blog Sur les traces de, 07.11.17 –

Le blog « Sur les traces de » publie une chronique sur le Dragon du Muveran.

Lire la suite…

Interview – Collectif polar

Interview Collectif polar –

Marie Noëlle a eu la chance de rencontrer Marc Voltenauer lors du dernier salon « Le Livre sur les Quais » à Morges en Suisse.  Lire la suite…

Chronique – It’s raining readings

Blog It’s raining readings, 16.10.17 –

Le blog It’s raining readings publie une chronique de « Le Dragon du Muveran« . Lire la suite…

Chronique le Monde Fabuleux d’Audrey

Blog le Monde Fabuleux d’Audrey, 04.10.17 –

Le blog le Monde Fabuleux d’Audrey publie une chronique haute en couleurs de « Qui a tué Heidi ?« .

le Monde Fabuleux d'Audrey

 

Dans son dernier roman « Qui a tué Heidi ? », Marc Voltenauer entraîne le lecteur sur les chemins bucoliques des Alpes vaudoises. Une agréable promenade sur le fleuve des apparences, révélant petit à petit les failles des personnages.

Marc Voltenauer fait des Alpes vaudoises le décor de son intrigue. Tout en les décrivant avec une extrême délicatesse, l’auteur sème sur les bords du sentier les différents rouages de son histoire. Le lecteur, tel un randonneur, s’extasie devant la beauté de ces montagnes, sans voir au premier abord, les fissures de cette image bucolique.

Une fois la première brèche ouverte, l’inspecteur Andreas Auer, personnage décalé parmi les habitants du village de Gryon, enquête sur plusieurs évènements troublants. Deux histoires policières s’entremêlent pour dévoiler subtilement la véritable personnalité de certains protagonistes.

Un polar qui entoure habilement le lecteur de son manteau duveteux de non-dits et de secrets, cousu par le robuste fil du mal-être. Une ambiance noire, légèrement stressante, qui vous fera regarder les autres d’une autre manière !

Précédents
Page 1 sur 212

© 2018 Marc Voltenauer

Theme by Anders NorenUp ↑

Vous aimez ? Suivez et partagez !