Protestinfo, 27 janvier 2017, Suisse

« Un tueur qui laisse des versets bibliques sur les cadavres, un policier gay, bien dans sa peau: la profondeur psychologique des personnages du «dragon du Muveran» séduit les lecteurs. »

Lisez l’article