Gryon, petit village des Alpes vaudoises en Suisse romande, 2012. Andreas Auer, inspecteur de police et résident de Gryon, est appelé sur les lieux d’un crime commis sur l’autel du temple protestant du petit village. Meurtre rituel, œuvre d’un serial killer ou vengeance ? Andreas a l’intuition que d’autres meurtres suivront. Loin des polars nordiques au rythme haletant, le roman de Voltenauer est bien suisse, avec sa lenteur, sa culture, ses traditions. On y apprend comment allumer et fumer un excellent Cohiba cubain et à déguster un très bon whisky écossais bien tourbé. Durant le récit, l’assassin intervient pour expliquer ses motivations au lecteur sans nuire à l’intrigue ni au suspens. Un bon premier polar à la mode vaudoise, calme et pondéré.

Lisez la chronique !