Blog polarmaniaque, 08.02.2018 – 

Le blog polarmaniaque publie une chronique de « Qui a tué Heidi ?« .

 

Peut-on dire, sans sombrer dans l’excès, que l’on a été survolté par une lecture? Eh bien, trop tard, c’est fait ! C’est un peu comme dans la célèbre chanson, tout est bon dans cet opus, y a rien à jeter , l’intrigue , double et parallèle ( quelle maestria !), les personnages, accrocheurs, empathiques ( enfin pour certains d’entre eux!) , le rythme fou, enlevé , le cadre et ces descriptions de notre voisine helvète ( j’ai découvert plein de choses et notamment certaines coutumes et certains mots bien spécifiques!).

L’inspecteur Andréas Auer au caractère bien trempé va se retrouver une nouvelle fois mêlé avec sa collègue Karine dans une affaire de meurtres en plein milieu de la campagne vaudoise , y compris chez les vaches, c’est dire à quel point tout va de mal en pis! ( oui, j’ai osé, eh alors?) Car Heidi en fait , autant vous le dire ( et ce n’est pas « spoiler ») est une vache qui va être victime collatérale de la violence et de l’avidité des hommes!

Pris en tenaille entre des spéculateurs immobiliers véreux et mafieux et un pervers sexuel totalement déjanté , psychiquement allumé, Andréas et son compagnon Michael , journaliste de son état , vont avoir beaucoup de difficultés à démêler les mailles apparemment inextricables de l’écheveau , jusqu’à se poser la question de savoir s’il n’y a pas une affaire imbriquée dans l’autre et à faire la part des choses entre enlèvements, séquestrations, meurtres, arrestations, mais qui a dit que les montagnes suisses étaient un havre de paix et de repos?

J’avais déjà fortement apprécié le premier opus de Marc Voltenauer , j’ai franchement happé, dévoré le second, et j’en redemande, goinfre que je suis, mais aussi fin gourmets. 445 pages de pure félicité qui appellent nécessairement d’autres plaisirs futurs! Ne vous posez pas de question, jetez vous sur l’Helvète!