THE FEELGOOD BLOG, 22.08.17

Le « The Feelgood Blog » de Catherine Nesi de la parution de « Qui a tué Heidi ? »
et donne son avis sur le roman.

Le très attendu second opus de Marc Voltenauer paraît chez Slatkine & Cie !

Tout d’abord je souhaite remercier Delphine Cajeux aux éditions Slatkine & Cie à Genève etMarc Voltenauer pour l’envoi de ce livre. Il fait suite au Dragon du Muveran, également chroniqué sur ce même blog en juin dernier. Je suis heureuse de pouvoir contribuer un tout petit peu à faire connaître des auteurs suisses, et le Polar Suisse. N’en déplaise à quelques esprits chagrins, ils entrent sur la scène littéraire, et c’est peut-être LEUR moment. En effet, certains éditeurs français commençent à saturer face à l’avalanche des polars nordiques – dont le succès est tout à fait mérité –  mais qui en plus demandent à être traduits, et les quelques traducteurs de l’Islandais, Norvégien et Suédois sont d’ores et déjà débordés.

****

«Andreas fonçait au volant de sa vieille BMW. Il enchaînait les virages et jouait avec les limites qu’imposait la route sinueuse. Les haut-parleurs diffusaient encore la chanson À quoi je sers. Le refrain lancinant résonnait au fond de lui comme un écho de son état intérieur. »
Qu’a-t-il bien pu arriver à l’inspecteur Auer ?
Un tueur à gages abat un politicien à l’opéra de Berlin, en plein milieu d’une représentation. Sa prochaine destination : Genève. Et puis, Gryon. Gryon où Andreas Auer, qui vient d’être suspendu par le commandant de police, décide d’aider un ami paysan à la ferme pour sortir de sa déprime. Gryon, ce petit village si paisible. Paisible ? Pas si sûr…
****
Dans la chambre de sa mère, un homme rumine ses fantasmes les plus fous. Il est prêt à passer à l’acte. Un chassé-croisé infernal se profile, et va tout balayer sur son passage.
Andreas et les siens en sortiront-ils indemnes ?

001 (3)

Mes impressions de lecture

Nous voici revenus dans le petit village de Gryon, qui avait été victime d’un tueur en série dans Le dragon du Muveran. Nous retrouvons avec plaisir l’inspecteur Andreas Auer, quelque peu déprimé après cette enquête éprouvante. Andreas est ici plus fortement incarné, plus attachant. Autant vous dire que pour lui ça ne va pas être Harmageddon, mais presque. Un peu le même karma que Peter Queen dans la série TV Homeland (saison 5-6 ), les aficionados comprendront … Erica la pasteure de Gryon, est présente elle aussi. On continue à suivre le fil de sa vie, j’aime assez la façon dont ce personnage évolue, et mon petit doigt me dit qu’on en entendra encore parler. D’ humeur sombre et cafardeuse au début du récit, Andreas est aussi la proie d’étranges cauchemars. Et il va prendre conscience de sa part d’ombre. Et je ne résiste pas à l’envie de citer Camilla Läckberg dans « L’enfant allemand »:  » Ce qui remonte de très loin dans le temps se rapproche de vous et prend plus d’importance. »

Marc Voltenauer est un architecte du roman noir helvétique. Il a construit, échafaudé, ciselé deux intrigues entrelacées telles deux brins d’ADN. Et qui dit double intrigue dit double plaisir de lire. Un peu comme ce bonbon double-effet … Ce fut vrai pour moi en tous cas ! Outre le travail d’écriture qui représente un véritable investissement dans le temps, saluons l’engagement personnel de ce sympathique quadra dans la promotion de ses livres. J’ai noté l’année dernière par exemple les Randonnées Lecture organisées à Gryon pour le Dragon du Muveran, et en tant que bibliothécaire je salue l’initiative.

Dans ce second roman l’équipe d’Andreas est reformée, et le personnage de Karine devient plus significatif. Lorsque l’inspecteur est suspendu par sa cheffe, Karine doit faire face au meurtre d’un paysan du village. Sans son supérieur. Elle découvre alors qu’elle éprouve des sentiments contradictoires. Le compagnon d’Andreas, Mikaël est bien sûr de l’aventure, mais il franchit cette fois la ligne rouge. Suite au meurtre du paysan les événements vont s’enchaîner, jusqu’à former un « sac de noeuds » inextricable, du genre de l’état de votre pelote de laine toute neuve après que le chat ait joué avec … Dans cette enquête-ci, les différents protagonistes se déplacent et voyagent, contrairement à la précédente qui était une sorte de huit-clos à Gryon.

Bref, un énorme plaisir de lecture ! Et suis déjà impatiente d’avoir la suite, car je vous préviens l’auteur a tout fait pour ça, avec une fin ouverte, et … cruelle pour le lecteur !
J’espère que ces lignes vont auront donné envie de savoir Qui a tué Heidi ? Courez chez votre libraire préféré, il sera disponible dès le 25 août !

 

Retrouvez l’article sur le blog