Menu

Tag: Salon – Festival (page 1 sur 3)

Fête du Fromage à Banon

Je serai présent à la librairie le Bleuet à Banon à l’occasion de la fête du fromage.

 

Polar entre deux mers

Festival des littératures policières, noires et sociales

En cuisine avec Marc Voltenauer : quand les auteurs jouent aux cuistots

#salondulivregeneve — Mettre un romancier aux fourneaux, quelle joyeuse idée. Depuis 2010, le Salon du livre de Genève organise un atelier cuisine, puisant dans les romans des uns et des autres des recettes que les auteurs viendront réaliser devant le public. Ce samedi, c’est une star mi-suisse, mi-suédoise qui prenait les commandes : Marc Voltenauer.


ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Après le succès du Dragon de Muveran, et la sortie de Qui a tué Heidi ?, en juillet 2017, Marc Voltenauer s’apprête à mettre la touche finale, dans les prochains mois, à son troisième roman. De passage à Genève, ce nouveau résidant de Gryon, commune du canton de Vaud, est venu pour préparer un dessert des plus alléchants.

 

« C’est une spécialité de l’île de Gotland, située entre la Suède et l’Estonie. Elle est vraisemblablement apparue au XIIIe ou XIVe siècle, mais c’était alors un plat de fête, voire de luxe. » Au menu, riz, sucre, safran, amandes, des denrées encore rares à l’époque, et nécessairement réservées aux plus nantis. « Par la suite, vers le XVIIIe siècle, le prix du sucre a baissé, et l’on a ajouté de la confiture à la recette. » Le tout accompagné d’une crème fouettée : le Saffranspankaka — prononcer SaffranspankOka ! — est prêt à être dégusté.

 

C’est dans son dernier livre que l’inspecteur Andreas Auer, un Suédois vivant à Gryon, qu’apparaît ce plat typique. « Il le cuisine pour sa sœur et sa famille, avec tout un menu typique. Avant, la Saffranspankaka était plutôt un plat de Noël ou de fête. C’est une galette de riz au safran, comme un goût d’enfance, même si aujourd’hui, tous les restaurants en servent sur l’île. »

 

 

 

Conclusion ? Il faut reconnaître que ce petit mélange, associé à la conversation de l’auteur sont un moment des plus savoureux. Non seulement ce dessert est délicieux, mais l’auteur ravi régale lectrices et lecteurs venus en masse. Sur l’espace, ce sont plus de 60 personnes qui sont venues déguster cette recette.

 

Patrick Morier-Genoud, programmateur de la scène l’explique avec gourmandise : « Avec cet espace, nous cherchons à toucher des gens qui ne sont pas des lecteurs, au départ, mais qui par la cuisine, peuvent être amenés à découvrir des livres. » Et l’éditorialisation du stand et de son offre de livres est en conséquence, multipliant les livres de cuisine.

 

Quant à Marc Voltenauer, il savoure : « Je ne suis pas un grand cuisinier, à la maison, ce n’est pas moi qui fais la cuisine. Moi, j’apprécie les choses simples, et plus les moments de découverte, avec de bons produits. Je partage avec l’inspecteur un goût pour le whisky et les cigares, mais il est bien plus compétent que moi pour les apprécier. » Un clin d’œil, un grand sourire, et des fans venus en nombre, qui se régalent doublement.

 

La recette, généreusement fournie par le romancier est ci-dessous.

 

 

Le Saffranspankaka, une recette suédoise, par Marc Voltenauer

Ingrédients (pour 8 à 10 portions)

7d1 de lait

3d1 de crème

1,5 dl riz rond collant

1/2 c.c. de sel

1 c.s. de beurre

2 c.s. de sucre

1 g de safran

100 g d’amandes (la moitié en poudre, l’autre moitié effilées)

4 oeufs

 

Préparation

Préchauffer le four à 200 degrés.

Faire bouillir le lait et la crème.

Baisser le feu après ébullition, et ajouter le beurre, le sel, le riz (non lavé pour l’amidon).

Laisser cuire à feu très doux pendant 35-40 minutes (remuer régulièrement avec une cuiller en bois)

Retirer du feu et laisser refroidir.
Ajouter le safran, le sucre et les amandes en poudre et mélanger.

Incorporer les oeufs un à un. Mettre le tout dans un moule (épaisseur de 2-3 cm.) Enfourner à four pré-chauffé (200°) dans un plat beurré.
Faire cuire et dorer durant 30 minutes env.

Servir le Saffranspankaka encore tiède avec de la crème fouettée et de la confiture de Framboises bleues (Framboises sauvages que l’on trouve à Gotland; Salmbâr en Suédois). Vous pouvez aussi prendre une confiture de fruits rouges, de mûres ou de baies sauvages.

 

Lien vers l’article : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/en-cuisine-avec-marc-voltenauer-quand-les-auteurs-jouent-aux-cuistots/88621

Salon du livre de Genève

Les auteurs 2018

Qui fera vibrer cette 32e édition du Salon du livre de Genève? 

Entre les différentes scènes du salon, le Valais, hôte d’honneur et le pavillon New York, on vous promet des plumes d’ici et d’ailleurs vous embarquant dans leurs genres littéraires plus addictifs les uns que les autres !

Tout le programme sera dévoilé le 10 avril prochain mais en attendant, voici quelques personnalités d’ores et déjà annoncées : Marc Levy, Douglas Kennedy, Joël Dicker, Frédéric Beigbeder, Laure Mi Hyun Croset, Alexandre Jardin, Marc Voltenauer, Colombe Schneck, Pierre Assouline, Catherine Cusset, Agnès Martin-Lugand, Claudie Gallay, Asli Erdogan, Romain Puértolas, Irène Frain, Joseph Incardona, Olivier Norek et Marie Laberge.

FNAC Bellecour à Lyon

Venez participer à une rencontre avec les deux auteurs à la Fnac Lyon Bellecour, dans le cadre du Festival International Quais du Polar de Lyon.

À propos de Solène Bakowski et de son dernier roman Une bonne intention

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?

À propos de Marc Voltenauer et de son dernier roman Le dragon du Muveran

Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte à l’image du Christ crucifié. A l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le coeur, un message :  » Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres !  » L’inspecteur Andreas Auer est convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible…

 

Lausan’noir

Salon littéraire –

J’aurai le plaisir de participer au salon « Lausan’noir »  pour dédicacer
« Qui a tué Heidi ? » ainsi que le « Dragon du Muveran »,
disponible désormais en poche.

D’autres amis auteurs dont Marie Javet et Nicolas Feuz seront présents.

Salon du livre d’Attignat

Salon littéraire –

J’aurai le plaisir de participer au Salon du livre d’Attignat en Bourgogne
le 8 octobre prochainpour présenter
« Qui a tué Heidi ? » ainsi que « Le Dragon du Muveran »,
disponible désormais en poche.

Précédents
Page 1 sur 3123

© 2018 Marc Voltenauer

Theme by Anders NorenUp ↑

Vous aimez ? Suivez et partagez !